Mes écrits


La fragilité du ressenti est la seule chose qui nous maintient connectés à notre écosystème. Aussi insignifiant que cela puisse paraître... Le fait d’aimer ton animal de compagnie est un ressenti qui te permettra non seulement de rester connecté avec le canin, sinon aussi avec tous les autres êtres vivants qui sont connectés avec ce petit animal que lui-même apprécie.

Et ainsi successivement, nous nous interconnectons tous à travers un énorme arbre d'amourologie qui commence entre toi et ton animal de compagnie jusqu'à la dernière petite fourmi de la planète. Et cela est dû par la compatibilité interne entre les espèces à travers l’amitié, le ressenti ou même la symbiose.

Et cela me fait de plus en plus penser qu'il est peut-être plus significatif d'avoir une petite intelligence avec un cœur sensible que d'avoir une haute intelligence avec un ressenti retardé. Alors… Notre fragilité est-elle vraiment une faiblesse? Parce que peut-être que les larmes appartiennent à quelque chose de bien plus supérieur et grand de ce que ce monde déshumanisé veut que nous voyions.




Les maladies mentales n'existent pas. La seule maladie mentale qui existe chez l'être humain est celle de celui qui ne ressent rien. La déshumanisation est une maladie. Mais pour mieux comprendre, imaginez que le monde extérieur, la nature et les êtres vivants comme un seul esprit universel, et vous vous rendrez compte que les preuves de notre maladie sont partout: -la pollution est un désordre mental psychotique sévère. -les changements climatiques sont une crise bipolaire assez chaude. -Les supermarchés symbolisent notre vide existentiel. -Les petits animaux qui disparaissent sont de l’Alzheimer en état pur...

Adrien Dusilence


Le mythe de la cavern

Nous luttons pour des besoins matérialistes en oubliant que la vraie liberté se trouve dans le monde spirituel